Eco-conception
et économie circulaire

L'éco-conception et économie circulaire
L’éco-conception et l’économie circulaire

Depuis la révolution industrielle, les façons de produire et de consommer se reposent sur des ressources naturelles abondantes et facilement disponibles. Ce système suit une trame linéaire : des matières premières sont extraites et envoyées à la production, pour ensuite être proposées à la consommation. Les déchets sont ensuites stockés ou détruits. C’est ce qu’on appelle une économie linéaire.

L’éco-conception, c’est un vaste domaine ! Vous pouvez découvrir la suite ici :
Éco-conception : définition & exemple
Éco-design : définition & exemple
Ecodesign Studio : le logiciel pour l’éco-conception

Le problème, c’est que le besoin en ressources naturelles et en matières premières a été multiplié par 10 ces cinquantes dernières années. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’économie circulaire, qui se veut être le modèle économique et de société qui permettra une transition durable et intelligente de nos modes de production pour un développement durable des sociétés humaines.

OUI, j’ai besoin d’un logiciel pratique et performant pour l’éco-conception.
Montrez-le moi maintenant !

C’est quoi l’économie circulaire ?

L’économie circulaire a été définie ainsi par les Nations Unies :

«L’économie circulaire est un système de production, d’échanges et de partage permettant le progrès social, la préservation du capital naturel et le développement économique tel que défini par le rapport de Gro Harlem.

Son objectif ultime est de parvenir à découpler la croissance économique de l’épuisement des ressources naturelles par la création de produits, services, modèles d’affaire et politiques publiques innovants prenant en compte l’ensemble des flux tout au long de la vie du produit ou service.

Ce modèle repose sur une utilisation optimale des ressources et sur la création de boucles de valeur positives. Il met notamment l’accent sur de nouveaux modes de conception, production et consommation, le prolongement de la durée d’usage des produits, la réutilisation et le recyclage des composants.»

En ce qui concerne la France, l’ADEME propose aussi sa définition de l’économie circulaire :

« L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en permettant le bien-être des individus. » (source : ADEME, 2014. Economie circulaire : Notions)

On peut conclure de ses deux définitions que l’économie circulaire est en fait la marche opérationnelle pour une politique généralisée de développement durable. L’ensemble des problématiques sociales, économiques et environnementales qui découlent des modes de productions et de consommations actuels sont pris en compte dans les boucles.

L’économie circulaire est composée des 5 boucles de valeurs positives suivantes :
  • les produits doivent être conçus le plus simplement possible, pour la fabrication comme à l’usage
  • les produits doivent être réparables et avoir un plan de maintenance
  • leurs usages doivent pouvoir être maximisés via une réutilisation ou une mutualisation
  • les sous-systèmes du produit doivent être démontables pour être réutilisés
  • les éléments ne pouvant plus être remanufacturés doivent être recyclés le plus possible
Les boucles de valeur de l'économie circulaire (source : Institut de l'économie circulaire, inspiré de la Fondation Ellen MacArthur)
Les boucles de valeur de l’économie circulaire (source : Institut de l’économie circulaire, inspiré de la Fondation Ellen MacArthur)
L’économie circulaire repose sur 3 domaines d’action :
  • la gestion des déchets
  • l’offre des acteurs économiques
  • la demande et le comportement des consommateurs
Les 3 domaines d'action de l'économie circulaire
Les 3 domaines d’action de l’économie circulaire
Les 3 domaines d’action de l’économie circulaire sont divisés en 7 piliers :
  • l’approvisionnement durable
  • l’éco-conception
  • l’écologie industrielle et territoriale
  • l’économie de la fonctionnalité
  • la consommation responsable
  • l’allongement de la durée d’usage
Les 7 piliers de l'économie circulaire
Les 7 piliers de l’économie circulaire

L’économie circulaire a aussi une vocation sociétale de création d’emploi. Toujours selon l’ADEME, les emplois liés à la mise en place de l’économie circulaire sont évalués à 800 000 emplois équivalents temps plein. D’ici 2030, il est prévu une augmentation de 300 000 emplois dans ce secteur.

L’éco-conception dans l’économie circulaire

L’économie circulaire s’adresse aux acteurs de toutes les étapes du cycles de vie d’un produit. L’éco-conception est un des piliers fondamentaux de l’économie circulaire et s’adresse aux acteurs économiques. C’est-à-dire aux producteurs de biens ou de services.

Le fait de penser, optimiser et revaloriser un produit dans sa globalité est un passage obligé pour aller vers une économie qui préserve la planète.

Dans ce contexte, l’éco-conception permet de :

  • prolonger la durée de vie d’un produit
  • optimiser la quantité et le type de matière première utilisée
  • anticiper la réutilisation de sous-systèmes
  • prévoir le recyclage de ce qui ne peut pas être réutilisé

Éco-concevoir permet de minimiser l’impact du produit sur l’environnement en prenant en compte l’intégralité de son cycle de vie. Tous les aspects du produit sont pris en compte : les matières premières, les méthodes de fabrication, l’utilisation, la durée de vie, les éventuelles réparations ou le recyclage, etc.

OUI, j’ai besoin d’un logiciel pratique et performant pour l’éco-conception.
Montrez-le moi maintenant !

Le grand objectif de l’économie circulaire est de faire mieux avec moins de ressources naturelles, tout en diminuant la quantité de déchets qui peut être générée.

Un produit éco-conçu n’a pas vocation à être simplement détruit à la fin de sa vie. Il a pour but d’être déconstruit pour réutiliser ou revaloriser le maximum de ses composants.

C’est pourquoi l’utilisation de composants toxiques est à proscrire pour une réutilisation facilitée.

Les solutions curatives et préventives

Le modèle économique linéaire qui a apporté le confort matériel à des millions d’humains sur terre ce dernier siècle arrive à expiration. Il est aujourd’hui urgent de repenser les flux économiques pour garantir un développement prospère conjoint des ressources naturelles et des sociétés humaines.

Depuis cette prise de conscience globale et jusqu’à aujourd’hui, nous avons adopté une stratégie de réduction d’impact avec la mise en place de solutions curatives. Ce qui est une première étape nécessaire à l’amélioration du fonctionnement et à la transition.

Par exemple, une solution curative est le tri et le recyclage des déchets.

L’économie circulaire a la volonté de transformer ce système de réduction d’impact en un système de création de valeurs qui sera positif à la fois sur le plan social, économique et environnemental.

Par exemple, une solution préventive est typiquement l’éco-conception d’un produit.

L’économie circulaire est un des grands enjeux de demain pour relever le défi sociétal et démographique à l’échelle planétaire. Pour les acteurs économiques, l’éco-conception est l’engagement principal à mener pour faire partie du changement. Si vous voulez vous lancer dans l’éco-conception, je vous invite à consulter cette page.

OUI, j’ai besoin d’un logiciel pratique et performant pour l’éco-conception.
Montrez-le moi maintenant !

L’éco-conception, c’est un vaste domaine ! Vous pouvez découvrir la suite ici :
Éco-conception : définition & exemple
Éco-design : définition & exemple
Ecodesign Studio : le logiciel pour l’éco-conception

Guillaume Jouanne
Après une longue expérience dans le conseil aux entreprises, je gère aujourd’hui la start-up Altermaker qui conçoit des solutions logicielles pour l’éco-conception et l’analyse du cycle de vie. Mon objectif est d’aider les entreprises à intégrer la notion de performance environnementale de leurs produits et services.